Quel type d’huile pour un moteur à essence Fiat?

L’huile moteur est une des composantes essentielles d’une voiture.

Elle permet la lubrification des moteurs à combustion interne et protège le système de l’usure.

Elle est notamment utilisée pour les moteurs à essence, qui sont les plus répandus sur le marché.

Ces derniers fonctionnent généralement sur deux temps, quatre temps, ou de manière alternative.

Par un processus de compression et de combustion, ils transforment l’essence en énergie mécanique pour alimenter le véhicule.

Toutefois, cette opération peut rapidement atteindre de très hautes températures au sein du moteur.

C’est une des raisons pour lesquelles l’huile moteur est primordiale.

Elle permet effectivement d’évacuer en grande partie la chaleur créée par le fonctionnement du système.

Ainsi, il est important de bien choisir l’huile moteur de son véhicule Fiat.

L’huile moteur c’est quoi ?

L’huile moteur est un liquide dérivé du pétrole, auquel sont ajoutés des additifs techniques.

Son rôle dans un véhicule est de nettoyer, lubrifier et évacuer la chaleur issue de la combustion et de la friction.

De la même manière, elle contribue à rendre le moteur plus étanche et limite la corrosion.

Lorsque le système est allumé, l’huile va circuler dans l’intégralité du moteur.

Elle va donc traverser celui-ci plusieurs fois par minute afin de le protéger tout au long du fonctionnement.

Ainsi, la fluidité de l’huile est un critère de sélection essentiel.

C’est effectivement cela qui va déterminer sa capacité ou non à lubrifier correctement le moteur pendant qu’il tourne.

En effet, il faut que l’huile moteur reste suffisamment fluide pour circuler, mais assez épaisse pour créer une sorte de film protecteur dans les éléments qu’elle traverse.

Cet équilibre se traduit généralement par son indice de viscosité.

Ainsi, un plus grand indice de cette caractéristique témoigne d’une meilleure qualité de produit.

En Europe, l’huile moteur se classe en cinq catégories différentes.

Cette division dépend notamment de l’origine de l’huile, mais aussi de son indice de viscosité.

La plupart du temps, les huiles moteurs minérales proviennent du groupe I ou II de lubrifiants.

Les huiles semi-synthétiques, de leur côté, sont souvent un mélange entre des huiles de catégorie III et II ou IV et II.

Les huiles entièrement synthétisées, elles, se classent généralement dans les deux derniers groupes du classement.

Cet ordre est également synonyme de prix, pour ces différents produits lubrifiants.

En effet, les huiles moteurs de groupe I sont les moins chères que l’on peut trouver dans les commerces.

De leur côté, les huiles de synthèse, des dernières classes, sont bien plus onéreuses.

Huile minérale ou synthétique ?

L’huile moteur que l’on trouve sur le marché est généralement synthétique, semi-synthétique ou minérale.

Cette dernière est dérivée d’une distillation de certains combustibles fossiles, comme le pétrole.

Les huiles moteurs de synthèse, elles, sont obtenues par procédés chimiques ou hydrocraquage.

Celles-ci sont souvent commercialisées comme des produits de haute qualité.

En effet, les molécules qui les composent sont judicieusement choisies, à des fins de sécurité et de performance du moteur.

Elles peuvent être utilisées à différentes températures, sans que leur viscosité ne change.

De la même manière, elles seront moins propices à l’usure ou à l’oxydation.

Enfin, ces huiles synthétiques ne requièrent pas autant d’additifs que les huiles minérales.

D’un point de vue chimique, elles présentent également une meilleure stabilité de base.

Cependant, les huiles de synthèse sont particulièrement chères, par rapport à leurs pendants minéraux.

Ces lubrifiants non-chimiques sont effectivement bien plus abordables dans la plupart des commerces.

Ils sont composés d’alcanes (ou hydrocarbures saturés) en C15 ou C40.

Ils comportent donc entre 15 et 40 atomes de carbones, et sont donc assez toxiques pour la santé.

De nos jours, aucune étude n’a pu démontrer le seuil de toxicité de ces huiles moteur.

Néanmoins, il semblerait que le nombre d’atomes de carbone a un rôle important dans les risques que présente une huile.

Il est donc primordial de ne jamais manipuler une huile moteur minérale sans mettre de gants ni de protection.

La classification ACEA

De manière générale, les huiles peuvent convenir aux moteurs essence Fiat comme aux moteurs diesel.

Il n’existe que quelques exceptions qui différencient une huile moteur diesel d’une huile moteur essence.

Les dénominations des produits quant à ces deux systèmes ne sont en fait qu’un outil marketing.

Ils permettent aux fabricants d’orienter leur clientèle sur les lubrifiants qu’ils désirent vendre.

En Europe, les industriels ont tout de même classé les huiles moteurs en quatre groupes distincts, selon leur utilisation.

Évidemment, ces catégories ne sont qu’une indication de la capacité de protection des lubrifiants.

Ils permettent d’aider les consommateurs à choisir la meilleure huile pour leur moteur, mais ne sont en rien des indicateurs essentiels.

Cette classification se nomme ACEA, pour Associations des Constructeurs Européens d’Automobiles.

Ainsi, si vous possédez un véhicule à moteur essence Fiat, les lubrifiants les plus adaptés seront ceux de classe A.

Les huiles moteurs de catégories B sont plutôt conçues pour protéger les véhicules diesel.

La classe C est réservée aux engins légers, dotés de pots catalytiques ou de filtres à particules.

Enfin, les huiles de groupe C sont réservées aux véhicules utilitaires à moteur diesel et les poids-lourds.

Évidemment, vous pouvez utiliser une huile moteur de type C pour une voiture essence comme une voiture diesel.

L’indice de performance du produit sera alors indiqué par un chiffre, correspondant aux différents groupes donc nous avons parlé plus haut.

Quel type d’huile moteur pour un moteur à essence Fiat ?

Ainsi, vous pourrez choisir le type d’huile moteur de votre choix pour un moteur à essence Fiat.

En effet, votre moteur pourra fonctionner avec des huiles de classes A ou C, selon les normes ACEA.

De la même manière, vous sélectionnerez une huile moteur de classe I, II, III, IV ou V selon vos attentes.

Évidemment, les huiles moteurs synthétiques s’useront moins vite que les huiles minérales.

De la même manière, elles vous éviteront de devoir faire les vidanges trop souvent.

Toutefois, si vous souhaitez un produit de qualité mais peu onéreux, vous pourriez opter pour une huile semi-synthétique.

Cela vous permettra d’allier performance et durabilité, sans pour autant dépenser trop.